Structuration et missions

Issu de l’ Établissement National de l’Exploitation Météorologique et Aéronautique (ENEMA), l’Office National de la Météorologie (ONM) a été créé par ordonnance N°75-25 du 29 avril 1975.

L’ONM est devenu Établissement Public à Caractère Industriel et Commercial (EPIC) à vocation scientifique et technique par décret N° 98-258 à partir du 25 Août 1998.

 

Météo-Algérie est le service météorologique et climatologique national (Office National de la Météorologie). Il est placé sous la tutelle du Ministère des Travaux Publics et des Transports.

Météo-Algérie est l’unique intervenant pour la mise en œuvre de la politique nationale et internationale en matière de météorologie. Il est Implanté à travers tout le pays. Son organisation comporte des directions centrales et régionales. Il exploite un réseau d’observations composé de 80 stations d’observation en surface qui constituent le réseau national d’observation météorologique professionnel, dont 05 stations de sondage en altitude et deux (02) du M.D.N.

MétéoAlgérie a pu renforcer son réseau d’observation par la dotation des aéroports d’Algérie par des stations d’aérodromes et des stations automatiques, ce qui a permis parfois même de tripler les équipements de secours notamment pour la mesure des paramètres pertinents à savoir le vent et la pression. C’est dans cet élan que s’inscrit le projet d’équipement des stations météorologiques d’aérodromes les plus importants du pays par des stations d’aide à la navigation aérienne de dernière génération. Dans le cadre de renforcement de son réseau d’observation, l’Office a lancé une opération d’installation de ses stations climatologiques interrogeables par GSM acquises en 2017.

 

Au niveau central, l’ONM se compose de cinq (05) directions fonctionnelles et quatre (04) centres opérationnels :

  • Direction de l’Audit (DA),
  • Direction des Ressources Humaines (DRH),
  • Direction des Finances et Comptabilité (DFC),
  • Direction de la Planification et du Développement (DDP)
  • Direction de la Coordination de l’Exploitation (DCE)
  • Centre National des Prévisions Météorologiques (CNPM)
  • Centre National Télécommunications Météorologiques (CNTM)
  • Centre de Climatologie Nationale (CCN)
  • Centre National des Installations et de la Maintenance (CNIM)

 Au niveau régional, il opère avec six (6) départements météorologiques régionaux (Ouest, Est, Centre, Sud, Sud-Est et Sud-Ouest).

Les stations météorologiques forment un réseau professionnel pour assurer une veille météorologique nationale. Les fonctions d’observations sont complétées par des fonctions de concentration, de contrôle et de diffusion permanente, assurées par les départements régionaux. Les centres météorologiques nationaux sont chargés de coordonner toutes les activités météorologiques à l’échelle nationale et de fournir des prestations météorologiques dans les domaines de l’observation, la prévision, la climatologie et la maintenance instrumentale.

L’ONM positionne sa prestation technique comme un outil de prévention, de sécurité, de planification et d’aide à la décision. Ses domaines d’intervention sont les suivants : la prévision météorologique (aéronautique, marine, agro-météorologique, etc.), l’assistance à la navigation aérienne nationale et internationale conformément aux normes de l’ Organisation Météorologique Mondiale (OMM - Règlement technique) et de l’Annexe 3 de l’Organisation de l'Aviation Civile Internationale (OACI), l’assistance climatologique, l’observation en surface et en altitude et la maintenance et l’étalonnage des instruments et équipements spécifiques à la météorologie. Son intervention dans le domaine de la sécurité des transports est essentielle car elle permet de prévenir et de gérer les risques météorologiques.

Conformément au décret du 25 Août 1998, l’ONM en tant qu’EPIC a pour missions :

  • L'acquisition, le traitement, l'exploitation et la diffusion des données météorologiques aux niveaux national et international,
  • L'installation, la gestion et la maintenance des différents réseaux nationaux d'observations météorologique et climatologique ainsi que le réseau des télécommunications météorologiques propre à l'Office,
  • L’analyse et la prévision météorologique sur le territoire national ainsi que le lancement des avis d'alerte auprès du public et des utilisateurs,
  • La conservation et l'exploitation des archives météorologiques et climatologiques,
  • La réalisation d'études climatologiques et d'assistance météorologique,
  • La surveillance des changements climatiques,
  • La fourniture des prestations de services techniques, d'étalonnage des instruments et équipements météorologiques.

Haut

2. Rôles assurés par l’ONM dans le cadre de cette mission

Rôles en matière de sécurité publique

L’ONM contribue à assurer la sécurité et la protection des personnes et des biens grâce à son système « Veille Météorologique Nationale Permanente ».

En prenant en charge la surveillance permanente du temps, l’Office diffuse, sur la base des données et des informations recueillies en temps réel, à travers le système de télécommunication météorologique mondial :

  • Un Bulletin de Prévision du Temps couvrant l’ensemble du territoire national,
  • Des bulletins de vigilance et de prévisions météorologiques.

Haut

Rôles auprès des clients cibles

Aujourd’hui, l’Office National de la Météorologie exerce ses activités au service de quatre catégories de clients :

  • Les clients institutionnels en charge de la sécurité des personnes et des biens : les ministères de la Défense Nationale, de l’Intérieur et des Collectivités Locales, des Travaux Publics et des Transports, etc.
  • Le secteur aéronautique pour lequel l’ONM est le prestataire exclusif de l’assistance météorologique pour la navigation dans l’espace aérien algérien,
  • Les professionnels de divers secteurs économiques tels que le secteur de l’énergie, l’agriculture, les travaux publics, le BTP, les médias, etc.
  • Le grand public.

L’ONM contribue également à la gestion des risques naturels (inondations, sécheresse, incendies de forêts, etc.).

L’Office offre également une assistance en matière d'informations de vol concernant l’espace aérien algérien :

  • A toutes les compagnies aériennes utilisant les plates-formes des aérodromes nationaux et des bases de certaines institutions,
  • A l ’Entreprise Nationale de la Navigation Aérienne,
  • Aux Entreprises de Gestion de la Sécurité Aérienne,
  • Au Commandement des Forces Aériennes,
  • À l’Unité Aérienne de la DGSN basée à l’Aéroport H. Boumediene.

Un bulletin de prévision marine est produit deux fois par jour pour le large et les côtes algériennes. Des prévisions spécifiques sont aussi réalisées pour sept ports algériens.

Par ailleurs, l’ONM assure l’élaboration et la diffusion d’un grand nombre de bulletins météorologiques d’assistance destinés aux institutions, organismes et aux entreprises économiques des secteurs public et privé.

Plus de 15 000 bulletins sont élaborés chaque année dans le cadre de conventions commerciales avec divers organismes comme la Société Nationale des Transports Ferroviaires (SNTF), NAFTAL, l’Institut National des Sols, de l’Irrigation et du Drainage (INSID), l’Agence Nationale des Ressources en Eau (ANRH), la Société des Eaux et d’Assainissement d’Alger (S.E.A.AL), la SONELGAZ, l’Entreprise des Travaux Maritimes (MEDITRAM), l’Institut National de Cartographie, l’Entreprise Nationale de Télévision (ENTV), l’Entreprise Nationale de Radiodiffusion Sonore ( ENRS), etc.

L’Office fournit, enfin, des études climatologiques à la demande, des attestations pour les assurances, etc. sur la base de ses données climatologiques.

Haut

Rôles en matière de recherche & développement

L’ONM a également une vocation scientifique et technique. Il mène dans ce cadre, en collaboration avec des partenaires nationaux et internationaux, des activités de recherche développement.

Ses activités en la matière se rapportent :

  • Au développement des techniques de prévision numérique du temps à différentes échelles spatio-temporelles ;
  • A la météorologie des zones arides et semi- arides ;
  • A la physique des nuages et à la modification artificielle du temps ;
  • A la veille sur l’atmosphère globale, sur les études du climat et sur le changement climatique ;

Haut

Rôles sur le plan international

L’ONM assure la représentation de l’Algérie auprès de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM). Il contribue ainsi à la veille météorologique mondiale (VMM) aux niveaux interne et externe au pays en :

  • Exploitant un réseau répondant aux normes internationales et en assurant la gestion des données et des informations météorologiques produites par le réseau national conformément au Système Mondial de Télécommunications météorologiques (SMT).
  • Assurant la responsabilité et les missions d’un Centre Régional de Télécommunications météorologiques (CRT) du Système Mondial de Télécommunications météorologiques (SMT). À ce titre, il concentre et échange les données météorologiques de l’Algérie, du Maroc, de la Tunisie et de la Libye avec les autres centres régionaux mondiaux, notamment ceux de Toulouse, de Djeddah, du Caire et de Dakar.
  • En contribuant au développement de la météorologie régionale et mondiale en tant que partenaire de certains pays d’Afrique et de l’OMM,
  • En assurant une contribution significative sur le plan technique et scientifique au sein de plusieurs groupes de travail de l’OMM.

Haut

3. Savoirs faire

Le savoir-faire technique et scientifique

L’ONM dispose d’un savoir-faire technique et scientifique aux niveaux national, régional et même international. L’Office a ainsi développé, dans le cadre du Consortium international ALADIN (Aire Limitée Adaptation dynamique Développement International), une version spécifique de prévision de concentration de sable. Ce modèle est très utile surtout dans les régions désertiques. Cette version fournit la concentration de sable, traduite en visibilité, laquelle est d’une importance capitale pour l’aviation et même pour le transport routier, voire pour la santé. Cette version permet de prévoir les concentrations de poussières désertiques, les visibilités horizontales, les flux d’émission de poussières et les épaisseurs optiques. Ces paramètres sont essentiels pour les prévisions d’aérodromes, notamment dans les régions sahariennes.

Au niveau de ce même Consortium, l’ONM contribue à promouvoir la Prévision Numérique du Temps (PNT) sur un domaine limité, cadré sur l’Algérie à travers le développement d’une version du modèle ALADIN adaptée aux caractéristiques géographiques et climatiques de l’Algérie et destinée à établir une prévision précise répondant aux pratiques sociales et économiques du pays. Les autres objectifs spécifiques consistent à installer dans le pays un système de PNT propre au domaine géographique de l’Algérie, à travailler dans l’optique de petits domaines avec une forte résolution spatiale et à réaliser un outil de très haut niveau grâce à la participation de l’ONM dans le développement d’un PNT en commun devant être utilisé par tous les partenaires d’ALADIN.

Il y a lieu de préciser qu’ALADIN est développé depuis les années 90 en Europe. L’Algérie, par le biais de l’ONM, l’a officiellement intégré en octobre 2005, en qualité de membre permanent. Son objectif étant d’exploiter en mode opérationnel, à l’instar de certains pays européens, un modèle à domaine limité destiné à réaliser des prévisions à une échelle plus fine que celle des modèles globaux utilisés actuellement. L’Algérie partage ainsi avec les pays membres du Consortium ALADIN (l'Autriche, la Belgique, la Bulgarie, la Croatie, la République Tchèque, la France, la Hongrie, le Maroc, la Pologne, le Portugal, la Roumanie, la Slovaquie, la Slovénie, la Tunisie et la Turquie) les avancées de ce programme dont elle participe grandement à leur développement.

                      

 

L’Office participe également à développer le programme international « Veille de l'Atmosphère Globale », VAG, lancé en 1989 par l’OMM avec 80 pays membres.

L'objectif du programme VAG est de fournir des observations et des analyses de qualité sur la composition chimique de l'atmosphère et de ses caractéristiques physiques. Les observations sont essentielles à la détection et à l’évaluation du changement climatique. Le programme VAG soutient des activités de recherche et de coopération à l’échelle mondiale. Il apporte pour cela son appui à un réseau mondial de stations de mesure dans les domaines des gaz à effet de serre, de l'ozone, du rayonnement UV, des aérosols, des gaz réactifs et de la chimie des précipitations. Le réseau VAG comprend 30 stations mondiales, plus de 400 stations régionales et une centaine d'autres stations adossées à des réseaux associés. Le volet climatique du programme VAG est intégré au Système Mondial d'Observation du Climat (SMOC).

La station de VAG d’Assekrem est située à 50 km au nord de Tamanrasset et à 2710 m d’altitude. Elle fait partie du réseau mondial d’observation climatique de 30 stations de surveillance de la composition chimique de l'atmosphère (gaz à effet de serre), initié par l’OMM/PNUE. La station d’Assekrem est à réaliser des observations sur plusieurs années. C’est que vu la dynamique relativement lente du changement climatique, les observations des appelée Variables Climatiques Essentielles(VCE) doivent être précises et bien étalonnées pour constituer des séries chronologiques homogènes couvrant plusieurs décennies, appelées Relevés de Données Climatologiques (RDC). Seuls les plus longs des RDC permettent de distinguer les tendances de la variabilité climatique. L’ONM est donc au cœur de la détermination de la mesure des variabilités climatiques à l’échelle mondiale.

Les mesures à l’Assekrem sont :

  • La trouble atmosphérique mesuré à l’aide d’une photomètre solaire (0.50 µm) permettant de caractériser la présence d’aérosols dans une colonne d’air atmosphérique.
  • L’ozone total mesuré à l’aide d’un spectrophotomètre pour mesurer l’épaisseur qu’occupent les molécules O 3 dans une atmosphère standard de 8.5 km. En moyenne, cette épaisseur est de 2 à 4 mm, à Assekrem, elle est 2.8 mm.
  • Le rayonnement solaire et atmosphérique.
  • Le rayonnement UV-B.
  • Les concentrations des aérosols (comptage de particules en particules/litre, selon 06 classes)

          Le savoir-faire en matière d’installation et maintenance

 

Dans le cadre de ses missions régaliennes, le Centre National des Installations et de la Maintenance (CNIM) a pour mission d’assurer le soutien logistique en matière de maintenance des équipements et infrastructures, d’étalonnage et homologation des instruments de mesure ainsi que le transport et les approvisionnements.

A ce titre et dans le cadre de ses différentes activités, le Centre National des Installations et de la Maintenance e apporte sa contribution dans :

  • SYSTEME MANAGEMENT QUALITE :

Le CNIM participe activement dans cette démarche par la mise en place de procédures et de modes opératoires devant améliorer la disponibilité des moyens et la qualité des prestations offertes à sa clientèle en interne et en externe et ce dans le respect de la norme ISO 9001-2015.

 

  • ACTIVITES METHODES

Le Centre National des Installations et de la Maintenance dans le cadre de son organisation a opté sur la mise en place d’une cellule méthodes chargée de :

  • Etablir et mettre à jour le tableau de bord des équipements et des instruments ;
  • Suivre la réalisation du plan de maintenance et d’étalonnage ;
  • Veiller au respect des indicateurs de suivi de l’activité en coordination avec l’équipe qualité ;

 

  • ACTIVITE MAINTENANCE ET ETALONNAGE

 

Le Centre National des Installations et de la Maintenance dans le cadre de cette mission s’assure de :

 

  1. L’acquisition et installation des équipements :
  • L’acquisition de nouveaux équipements devant servir à la réalisation de l’objectif automatisation et modernisation du réseau d’observation, se fait par la participation du CNIM à la rédaction des spécifications techniques, la réception de ses équipements, leurs installations et mises en service.

 

  1. Maintenance préventive et curative des équipements :
  • Toujours, dans la poursuite de ses missions à savoir le maintien en bon état de fonctionnement des équipements et instruments météorologiques, le CNIM réalise des opérations d’entretiens en application des plans préventifs prédéfinis et des demandes d’interventions pour la curative.

 

  1. Etalonnage des instruments de mesure :
  • Dans le cadre de la vérification périodique et normalisée des instruments de mesure, le laboratoire d’étalonnage et d’homologation rattaché au CNIM a pour mission de fournir aux clients internes des prestations d’étalonnage des trois paramètres (P, T, U).

 

  • ACTIVITES LOGISTIQUE

 

  • Maintenance préventive et curative des infrastructures et du parc roulant
  • Approvisionnement et gestions des stocks.

 

Savoir-faire Commercial et Relationnel : Certification ISO 9001 : 2015

L’ONM, en tant qu’EPIC, est en train de développer et de diversifier un partenariat gagnant-gagnant avec un certain nombre de partenaires : organismes, institutions, entreprises publiques et privées. Pour cela, il propose une expertise d’offres de services et d’assistance technique en météorologie et climatologie.

L’ONM a reconduit la certification de la norme ISO 9001 de la version 2008 vers la version 2015 depuis Mai 2018, pour le domaine d'assistance à la Navigation Aérienne Nationale et Internationale sur 31 Stations d'aérodromes

Pour bien assurer ces différents rôles, l’ONM emploie 1001 employés (2018) dont 60% représente le corps technique formé essentiellement d’ingénieurs et de techniciens de la météorologie.

Consciente de sa mission pour garantir la sécurité des biens et des personnes en matière d’assistance météorologique aux quotidien et en temps réel, MétéoAlgérie a mis en place sa politique qualité au premier lieu afin de faire adhérer tous le personnel à cette démarche dont le but est de fournir une assistance de qualité en matière de sécurité à la navigation aérienne nationale et internationale et ce à travers les différents axes stratégiques arrêtés par le Directeur Général.

 

                      

  Haut

خريطة اليقظة
Carte de vigilance
 

Accès clients

Image Satellite
Image Satellite
Journée météorologique mondiale 2020
Journée météorologique mondiale