La prévision saisonnière un outil d’aide à la décision

 

Introduction :

Une simple intégration du modèle numérique, ne sera pas toujours suffisante pour des échéances de l’ordre de quelques mois. Et cela est dû à l’accroissement des erreurs de l’état initial avec l’échéance, et aussi à son incapacité à prévoir des phénomènes de l’échelle planétaire ou à réaliser des scénarios futurs de l’évolution de climat du globe (projections climatiques), à cause d’un manque de paramétrisation physique approfondie, et d’une description détaillée des mécanismes et d’interactions des différentes composantes du système climatique. Tout cela a amené l’ensemble de la communauté scientifique à réfléchir sur le développement de nouveaux modèles climatiques performants qui répondent à ces besoins et qui pourront compléter et améliorer à leur tour les imperfections des modèles numériques et surtout la prise en compte de la variabilité du climat sur des grandes échelles spatio-temporelles.

L’élaboration des prévisions à longue échéance, est devenue essentielle dans le monde d’aujourd’hui, ou s’investir c’est aussi prendre des risques, surtout pour les décideurs et planificateurs pour qui le temps est déchiffrable. En effet ils   s’intéressent beaucoup à quoi ressemble le climat du mois ou de la saison à venir pour le choix d’une stratégie bénéfique   sur le long-terme, vu que le climat a une grande importance et son influence peut être positive comme négative sur plusieurs secteurs et activités.

Intérêt de la Prévision saisonnière :

  L’application de la prévision saisonnière couvre plusieurs domaines, comme l’agriculture par exemple ; un   secteur économique de base très sensible aux aléas climatiques qui a connu ces dernières années un essor dans le développent des scenarios de prévisions saisonnières dans les   modèles de culture. Plusieurs travaux ont été réalisés dans ce cadre, on citera à ce titre, la thèse de doctorat (Nicolas Canal ,2014), où on a alimenté le modèle de culture d’Arvalis avec des prévisions saisonnières et procéder à l’analyse. Il a été démontré dans cette étude que le forçage avec les scenarios de la prévision saisonnière donne une meilleure estimation des variables que les méthodes statistiques courtement utilisées, en ce qui concerne les sommes de température, bilan hydrique etc ...

 

La Prévision saisonnière à MétéoAlgérie

Durant les dernières années l’Office National de la Météorologie comme tous les centres mondiaux de prévision météorologique avait réalisé des prévisions saisonnières fondées sur la descente d’échelle renforcée par une prévision statistique, de résolution faible estimée à 100km.

La prévision saisonnière dynamique ne fait que progresser avec le développement des Modèles de Circulation Générale (MCG), surtout en ce qui concerne l’amélioration de la description des composantes du climat et la caractérisation des téléconnexions entre océan et atmosphère, ce qui facilite la compréhension de la prévisibilité du climat à des échéances plus longues.

Les prévisions élaborées dans les bulletins de MétéoAlgérie sont issues des sorties du Modèle Régional Dynamique de climat ALADIN_Climat nouvellement introduit par MétéoAlgérie.  Comme, le modèle de prévision numérique ALADIN-Climat a été développé en collaboration avec le CNRM-France (Centre National de Recherches Météorologiques) et des laboratoires de recherche du consortium ALADIN (Pays de l’Europe et de la Méditerranée).  C’est dans le cadre de la convention de partenariat établie en 2016 avec METEOFRANCE, que l’Office National de la Météorologie (MétéoAlgérie) a pu implémenté à Alger en 2018 ce modèle qui a permis de renforcer ses capacités en matière de prévision saisonnière dans le but d’améliorer la précision ainsi que la qualité des prévisions climatiques à long terme (échelle mensuelle et saisonnière).

La résolution spatiale des modèles utilisés dans le passé était de 40km, elle est passée aujourd’hui grâce à l’introduction de ALADIN-Climat à MétéoAlgérie à seulement 12.5km ; le déploiement de cet outil contribuera indubitablement dans l’amélioration de la qualité de la prévisibilité climatique à l’échelle mensuelle et saisonnière au niveau du pays, ce qui par voie de conséquence aura des retombées positives sur les clients de MétéoAlgérie potentiellement utilisateurs de ce produit. Pour rappel, la prévision saisonnière informe sur la vigueur de la saison et dessine la tendance globale des paramètres de précipitations et de températures par rapport aux quantités et valeurs normales observées habituellement, comme on peut observer des valeurs exceptionnelles en termes d’intensité pour les pluies (forte quantité en un laps de temps réduit) ou bien des pics de températures inhabituellement observés. A ce titre, Les précipitations indiquées sont comparées par rapport au cumul moyen normal du mois considéré et les températures par rapport à leurs moyennes climatologiques. En d’autres termes, elle ne peut en aucun cas être un élément de substitution à d’autres bulletins météorologiques. Dans ce sens, et pour la prévision quotidienne ou de moyenne échéance (1 à 3 jours), il est impératif de suivre les bulletins de prévision météorologique et d’alertes ainsi que la carte de vigilance émanant des services de MétéoAlgérie.

Les prévisions élaborées dans ce bulletin sont déterminées sur la base des conditions atmosphériques et océaniques du mois d’Août 2019.

La situation « Normale » : signifie la condition qui se trouve proche de la moyenne statistique prise comme référence climatologique et appelée communément Normale Climatologique

خريطة اليقظة
Carte de vigilance
 

Accès clients

Image Satellite
Image Satellite
Journée météorologique mondiale 2020
Journée météorologique mondiale