| 2017-09-11



Définitions de cyclones tropicaux

Selon la définition de l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM), les cyclones tropicaux sont des « perturbations atmosphériques d’échelle large de quelques centaines de kilomètres, prenant naissance au-dessus des eaux tropicales ou subtropicales et présentant une activité orageuse organisée et une circulation cyclonique plus intense en surface qu’en altitude ». Ces phénomènes ont différentes appellations selon leur intensité, mesurée par la force du vent de surface. Une « Perturbation Tropicale » est une région orageuse persistante, accompagnée de vents modérés présentant l’ébauche d’une rotation d’ensemble.

Une « Dépression Tropicale » est caractérisée par une circulation fermée et des vents soufflant à moins de 17  m s-1 (à peu près 60 km/h). La vitesse du vent va jusqu’à 32 m s-1 (environ 120 km/h) au sein d’une « Tempête Tropicale ». Au-delà, c’est un « Cyclone Tropical », également appelé « Ouragan » sur l’Atlantique et le Pacifique nord-est, « Typhon » sur le Pacifique nord-ouest.

 Les cyclones sont classés selon la vitesse maximum du vent ou, de façon équivalente, la pression minimum en surface. L’échelle proposée en 1977 par les américains H.S. Saffir et R.H. Simpson comporte 5 niveaux.

Cycle énergétique et intensité maximum




Cycle thermodynamique d’un cyclone tropical à maturité